Les créateurs

C’est dans la tête de René Falquet que l’idée d’une 2ème Fête des Vignerons de la Côte a germé. Michel Bühler en élabore un synopsis et écrit les textes d’une quinzaine de chansons.

Gageons que le tandem Falquet-Bühler fera merveille par l’originalité du sujet, le charme et la richesse rythmique des poèmes, servis par la musique chatoyante et enjouée du compositeur !

René Falquet, compositeur

René Falquet a reçu une formation de compositeur auprès de Carlo Hemmerling et Andras Kovacs, et de chef d’orchestre avec Igor Markévitch et Robert Faller. Durant de nombreuses années il a été maître de musique dans les Gymnases lausannois et directeur du chœur qui leur était lié. A la tête de plusieurs ensembles vocaux (chœur de l’Elysée, chœur Da Camera et grands ateliers A Cœur Joie Suisse), il a dirigé la plupart des grandes œuvres du répertoire du XVIe au XXe siècles, avec une prédilection pour les pièces d’envergure rarement exécutées comme les Scènes de Faust de Schumann ou Sainte Ludmila de Dvorak.

Il est à l’aise dans les musiques de Stravinski, (Noces), Honegger (Roi David, Une Cantate de Noël, Jeanne d’Arc au bûcher), ou Lloyd Webber, (Requiem).

Très attiré par le répertoire lyrique, René Falquet a souvent monté des opérettes et opéras comiques de Léhar, Offenbach, Messager, Bizet, Chabrier et Sutermeister. Renée Auphan lui a confié en 1984 la création du chœur de l’Opéra de Lausanne, qu’il a dirigé durant les deux premières saisons.

René Falquet déploie également une intense activité de compositeur. A la demande de nombreux ensembles et institutions de Suisse romande, il a écrit vingtaine de grandes pièces pour chœur et orchestre, notamment Divico et César (Avenches), Les Quatre Vents de la Liberté (Vaison-la Romaine), Noé (Théâtre du Jorat), Exode (divers lieux). Fables de La Fontaine (Petit Théâtre de Lausanne).

Dans un autre registre, il crée un Te Deum, une Missa brevis et des Mélodies pour soprano et piano.

En 2010, en collaboration avec Blaise Hoffman, il écrit Deux Décis d’Odyssée (ms Gérard Demierre) pour le nouveau district de Morges.

En 2013, toujours avec Blaise Hoffmann, dans une mise en scène de Vincent Prezioso, ce sera une comédie, Les Musiciens de Berne, au Casino de Rolle.

2018 verra la création de son opéra La Dame de la mer d’Ibsen sur un livret de François Debluë, en collaboration avec la Cie François Marin.

Les représentations de l’œuvre au Théâtre L’Oriental de Vevey, avec reprises à Sion et au Brassus, ont rencontré un très grand succès.

Michel Bühler, librettiste

Michel Bühler est l’un des chanteurs suisses de langue française les plus connus. En 50 ans de carrière, il a écrit plus de trois cents chansons. Il a publié une douzaine d'ouvrages (romans, récits, essais) chez Bernard Campiche Editeur. Il est en outre l'auteur de nombreuses pièces de théâtre. Demeurant l’un des rares auteurs romands à rendre compte des problèmes politiques et sociaux de son pays, il n’hésite pas à prendre part à des actions de solidarité et de défense des opprimés. Partageant son temps entre carrière littéraire et musicale, il vit actuellement à Sainte-Croix (Vaud) et à Paris.

www.michelbuhler.com

Œuvres théâtrales :

  • Le retour du Major Davel, l'Octogone, Pully 1988
  • La véritable histoire de Guilaume Tell, l'Octogone, Pully 1989
  • L'Affaire Elvira Sanchez, l'Octogone, Pully 1990
  • Le Chasseur de Loups, Grandson 1991
  • L'Homme qu'il nous faut, Moutier 1994
  • L'ombre du Zèbre, Vidy - Lausanne 1994
  • Les Canons de la Lance, Grandson 1998
  • Le Barbier de la Corde, Moudon 2003
  • Le Temps du Plus, Grandson 2006
  • Le Rêve de Charles, Lavigny 2007
  • La Grande Soif, Grandson 2009
  • Quelques Pas sur le Sable, Yvonand 2011

Gérard Demierre, mise en scène

Après avoir fréquenté la "Kunstgewerbeschule" de Basel, le "Piccolo Teatro" de Milano, et "l'Ecole Nationale du Cirque" de Paris, il débute sa carrière de comédien en 1971 au théâtre de l'Avant Scène de Bâle. Il jongle avec les idées les plus folles, les acteurs et les lieux de ses créations. La musique, le texte, la voltige, les cascades, le mime, le masque et l'expression corporelle n'ont plus de secret pour lui. Il transmet avec talent et plaisir ses connaissances et ses exigences à ses interprètes.

Rien ne résiste à son envie de réaliser, de mettre en scène, de faire plaisir, d'amuser et de divertir, que ce soit dans un champ de maïs, dans une gravière, dans une fabrique de chocolat, dans une usine électrique, dans une forêt, dans des grottes, dans un cimetière de voiture, sur scène ou sur l'eau, dans un théâtre, à l'opéra ou sous un chapiteau, il fait travailler avec bonheur les amateurs comme les professionnels. De l'opéra au polar, de la comédie musicale au théâtre, il a signé à ce jour plus d'une centaine de spectacles.

Son travail a été récompensé en 2000 par le "Prix de l'Eveil culturel" de son canton de Vaud et le "Prix Culturel" de sa ville de Morges.

Il dirige aussi les "Ateliers d'Action et de Formation Théâtrale" qui proposent des stages de théâtre dans différentes écoles et institutions avec un spectacle comme finalité.

Il travaille aussi dans le domaine art-thérapie, avec des malvoyants, malentendants, toxicomanes, handicapés ou grands brûlés.

Mime, comédien, animateur TV, réalisateur, pédagogue, metteur en scène, co-directeur du Petit Théâtre de Lausanne durant 15 ans, il se considère comme un artisan qui, depuis quarante ans, fait bouger le monde du spectacle.

Julia Rempe, scénographie, costumes, maquillage

Julia Rempe est une jeune costumière suisse.

Après l'obtention d'un CFC de couturière à Lausanne, elle quitte la Suisse pour intégrer l'Ecole Nationale Supérieure des Arts et Techniques du Théâtre de Lyon afin d'y étudier le costume de spectacle vivant.

Elle aura l'opportunité de réaliser son stage de fin d'études au sein du centre universitaire de théâtre de Mexico, pour la réalisation de la pièce "Besos de Lotas" mis en scène par Mme. Sylvie Mongin-Algan, ainsi qu'une seconde pièce, "Straight" mise en scène par Mme Mariana Gandara.

Ces deux spectacles seront joués de nombreuses fois au Mexique mais également dans la ville de Lyon.

De retour en France, à Paris cette fois, elle s'aventurera dans le costume de cinéma, comme stagiaire costume, puis habilleuse sur le long métrage "Le bonheur des uns" de M. Daniel Cohen avec Berenice Bejo, Florence Foresti, Vincent Cassel et Francois Damiens.

Après l'expérience acquise sur ce film, elle travaillera sur plusieurs courts-métrages, à Lyon mais aussi en Suisse, en tant que chef costumière.

Toujours autant attirée par le spectacle vivant, elle retournera une seconde fois au Mexique afin de collaborer cette fois-ci avec le metteur en scène M. David Olgin, pour la création de la pièce "Amar Amor".

En 2020, elle reviendra s'installer en Suisse afin d'y poursuivre sa passion pour le théâtre mais d'y développer également un projet de mode écologique.

Vincent Doin, régie et éclairages

Français d’origine, Vincent Doin brille à Meaux, où il accomplit sa formation aux métiers du spectacle (lumière, son, pyrotechnie, machinerie).

De 2000 à 2004, il est responsable matériel dans différents "Club Med", en Italie, Croatie et Suisse.

Dès 2004, il s’installe en Suisse, où il travaille comme technicien et régisseur lumière indépendant, notamment au Théâtre de Vidy à Lausanne, au bâtiment des Forces Motrices à Genève et au Théâtre de Beausobre à Morges.

De 2002 à 2012, il est chef électricien au Béjart Ballet de Lausanne.

Régisseur lumière à l’Opéra d’Avenches de 2013 à 2018, il occupe également le poste de technicien de scène à l’Opéra de lausanne entre 2012 et 2014.

Dès septembre 2014, il est régisseur au Théâtre de Beausobre à Morges ; il est également régisseur indépendant au Théâtre de Beaulieu, au Rosey et au Théâtre du Jorat notamment. Parallèlement, il assure la création lumière de différents spectacles (Délit de cuivre, les Garlus, Avenches Tattoo, Woodstock).

Philippe Laedermann, assistant de réalisation

Avant de devenir, en juillet 2006, responsable artistique et co-directeur du théâtre du Pré-aux-Moines à Cossonay, il foule les planches avec ses sabots depuis maintenant plus de 50 ans.

De sulfateur de fleur d’eucalyptus sur les rideaux du théâtre Municipal de Lausanne lors des saisons lyriques en passant par auxiliaire machiniste, éclairagiste, accessoiriste au théâtre de Beaulieu, il acquiert, par ce parcours de solides bases et connaissances de l’univers théâtral.

Agent de voyage de profession, il explore et découvre ce monde artistique.

Son itinéraire atypique l’emmène, entre autre à la dernière Fête des Vignerons comme régisseur de scène ainsi qu’à celle du Blé et du Pain à Echallens, au spectacle d’ouverture d’Expo 02 en tant que régisseur général du bateau Artéplage mobile du Jura et plus récemment comme co-responsable de la logistique de la manifestation "Le Livre sur les Quais" à Morges et organisateur avec la Coquette à Morges des concerts organisés dans le cadre des Jeudis du Château à La Sarraz.

Sur le chemin de la mise en scène, il fera halte notamment à Orzens, Romanel-sur-Lausanne avec la troupe le Strapontin, Bournens et l’équipe de Toujours les Mêmes ainsi que dans différents villages de la région pour le compte de sociétés littéraires dont Féchy (soirées du chœur mixte et spectacle "Faut pas payer" de Dario Fo dans la cave de Raymond Paccot).

Un grande amitié et complicité s’établit au fil des ans avec le metteur en scène Gérard Demierre. Avec lui, il collaborera à de nombreuses créations dont "Les Moutons bleus" à l’opéra de Lausanne, la "Passion selon Saint-Jean" à la Cathédrale de Lausanne, le spectacle en plein air "Le Garçon savoyard" de C.F. Ramuz à Cully et plusieurs autres réalisations, dont, en 2010, le fameux "Deux Décis d’Odyssée", spectacle itinérant en roulottes pour célébrer le nouveau district de Morges.