Les rôles principaux

Kaya Güner, baryton sera Kevin Viquerat, vigneron

Né à Istanbul en 1959, Kaya Güner est auteur, comédien, humoriste et depuis plus de 30 ans sur scène. Co-fondateur de la troupe "Les Chasseurs En Exil" avec Frédéric Gérard, anciennement "Cabaret des Chasseurs en Exil", duo d'humour né à Genève, qui s'est fait connaître sur les scènes suisses et francophones dès 1982 et qui a obtenu le Prix "René Praile" du 7ème Festival de Cannes de l'Humour en 1986, le Prix Charles Oulmont sous l'égide de la Fondation de France et choisi pour représenter la Suisse au Festival de Rochefort en 1985.

Après 15 intenses années parisiennes avec "Les Chasseurs en Exil", notamment au Théâtre de La Huchette, Théâtre des Blancs Manteaux, Théâtre d'Edgar 3 et parallèlement sociétaire de l'émission "La Classe" sur France 3, il retrouve la Suisse et devient membre à part entière de l'émission "Les Dicodeurs" de la RTS la 1ère dès sa création en 1995.

Il est sociétaire du Théâtre Boulimie (Lausanne) depuis 1997 et en devient co-directeur de 2013 à 2019. Il a également participé à de nombreuses créations (Molière, Raymond Queneau, Agatha Christie, Jean-Marie Gourio, Roland Topor, Jean-Michel Ribes, Shakespeare, Les Monty Python, Lova Golovtchiner, …), "le Tour du Monde en 80 jours" adapté de Jules Verne par S. Azzopardi et S. Danino ainsi qu'à diverses productions télévisées, cinématographiques et radiophoniques.

Nathalie Pfeiffer, mezzo-soprano sera Carole Viquerat, femme de Kevin et syndique

Comédienne-chanteuse, passionnée d'histoire, elle dirige le théâtre de l'Oxymore à Cully.

Après trois ans de formation au cours de Théâtre Nicole Mérouze et une Faculté de théâtre à Paris, Nathalie Pfeiffer rentre en Suisse, où dès 1989 elle joue régulièrement avec des metteurs en scènes suisses comme Antony Mettler, Gérard Demierre, Dominique Würsten, Steve Riccard, Frédéric Martin, Jean Chollet, Jean-Philippe Weiss, ou des metteurs en scènes parisiens, comme Jean-Luc Moreau, Henri Lazarini, Annick Blancheteau, Jean Mourière, Guillaume Bouchède, Sébastien Castro avec des partenaires de jeux comme Isabelle de Botton, Virginie Lemoine, Annick Blancheteau, Henri Guybet, Maïke Jansen, Roger Miremont, Anne Richard, Jean-Luc Moreau, Martine Pascal, Roger Pierre, Aldo Maccione ou Bernadette Lafont !

Elle a participé en tant que comédienne à de nombreuses tournées internationales (jusqu'à l'île de la Réunion) avec des pièces comme : "Un beau Salaud", "Le Contrat", "Réveillon d'été", "Lapidée" ou des solos comme "Comment se débarrasser d'un Ado d'appartement" ou "Oscar et la Dame Rose" ou "Ma Vie avec JS Bach". Des pièces qu'elle a joué parfois jusqu'à 200 fois.

Avec la Compagnie Paradoxe (qu'elle a co-fondé en 2009), elle met en scène "Dis à ma Fille que je pars en voyage" de Denise Chalem, puis en 2017, un spectacle sur la première guerre : "1916, Ciel Bleu à l'Horizon" et en 2020 "Une Soirée Anglaise" de Alan Bennett. Avec sa compagnie, elle a créé le concept de théâtre.doc l'amenant à jouer dans de nombreux musées. Notamment en 2006, au MHL (en marge de l'Exposition "Suisse Russie; 500 ans d'amour et d'oubli") "Une Enfance à Saint Petersbourg" un spectacle additionné d'un livre tiré des carnets de sa grand-mère Germaine Kauffman. En 2018, un documentaire du réalisateur Ruben Rossello de la RTS y consacre un chapitre : "1918, Fuite des suisses de Russie". Elle incarne également depuis plusieurs années la Baronne Mathilda Guiguer au Musée National Suisse de Prangins.

Elle a chanté dans plusieurs revues de suisse romande : Thierrens, Barnabé, Payerne, et dans des spectacles musicaux ou en solo pour des événementiels avec le Big Band de Montreux sous la direction de Willy Zumbrunnen, avec Moineau, Michel Burgy, Véronique Piller ou Christine Nieggeler. Elle chante avec l'accordéoniste Stéphane Plouvin, dans le Duo "Le P'ti Bal".

Au printemps 2020 elle met en scène "Une Soirée Anglaise" au théâtre des Trois Quarts à Vevey, puis à Cully au théâtre Oxymore. Elle prépare pour 2021 un spectacle autour de la comédienne chanteuse Melina Mercouri.

www.cieparadoxe.ch

Camille Maleszewski, soprano sera Tiffany Viquerat, leur fille

Née le 21 novembre 1999, Camille Maleszewski fréquente dès 2007 l’ECM Perakis de Moudon où elle commence par prendre des cours de danse (classique, hip-hop, moderne) puis de comédie musicale. Dès 2015, elle étudie le chant au Conservatoire de Lausanne en comédie musicale avec Brigitte Annoff et Isabel Meiser. Elle fait également une année de chant classique avec Catherine Pillonel.

Son entrée en classe pour artistes et sportifs d’élite au gymnase Auguste Piccard lui permet de continuer à se former dans la danse, notamment en prenant des cours de classique et de moderne à Igokat, puis de contemporain au studio de danse Fusion à Lausanne.

Camille a déjà plusieurs spectacles à son actif : elle est le lapin dans "Alice au pays des merveilles" (2015), Jane dans Second Hand Shop (2019) et joue dans Tom Sawyer (2019) au Théâtre Barnabé à Servion. On peut également la découvrir dans le rôle de Cathy dans "L’Avenir De Notre Passé", Travail de Maturité basé sur la comédie musicale "The Last Five Years" qu’elle a adaptée et dont elle a assuré la traduction française (2017).

Elle prépare "Cinq – ou ce qu’il en reste" (2021) à la Maison de Quartier de Chailly, une comédie musicale dans laquelle elle incarnera le rôle de Lara.

Crédit photo : Oriana Giada Vitelli

Valentin Bezençon, ténor sera Jules Tisane, un jeune vigneron

Après l’achèvement de ses études de chant en 2019 à l'école renommée de Berlin la ”Hanns Eisler”, le jeune ténor suisse-francophone chante actuellement en freelance.

Au cours de sa formation, il forge sa voix et perfectionne sa musicalité chez différents professeurs renommés tel que Thomas Quasthoff, Renate Faltin, Sami Kustaloglu, Robert Dean Smith ou encore Wolfram Rieger. Sa voix s’est nourrie, au cours de ses premières années, de musique baroque et de Lied allemand, mais c’est au cours de ses deux dernières années de perfectionnement en opéra qu’elle s’est véritablement épanouie.

Pendant ces années, il est choisi pour participer à différentes masterclass, notamment auprès d’Emma Kirkby, d’Antonio Lemmo et de Graham Johnson.

Valentin Bezençon connaît ses premiers succès sur scène lors de la production de l’opéra Armide de Gluck au Neuköllner Oper de Berlin, ainsi que dans le rôle de Don José dans Carmen avec le collectif ”Hauen und Stechen”. Ce dernier s’est produit à Paris à l’Athénée - théâtre Louis jouvet. Il incarne aussi le rôle de Cecco dans l’opéra de Haydn, "Il Mondo della luna" et joue encore plusieurs petits rôles dans les opéras comme Rosenkavalier, Idomeneo, nozze di figaro, Die Lustigen Weibern et Fledermaus. Il participe à de nombreux concerts baroques et interprète les airs dans les Passions selon Saint-Jean et selon Saint-Mathieu de J. S. Bach.

Depuis 2015, il est membre du “MGV” Walhalla zum Seidlwirt”. Ce quintet a capella est constitué de jeunes chanteurs internationaux qui reprennent de manière classique et non conventionnelle de nombreux éléments de la culture classique et folk. Ils se produisent sur différentes scènes, notamment à la Brucknerhaus Linz, à la Konzerthaus Berlin et au Sziget festival Budapest.

Fabrice Guillaume, ténor sera Pierre Tisane, un homme d’affaires

Fabrice tente sa chance en 2012 en s’inscrivant dans la filière professionnelle de l’Académie de Comédie Musicale de Genève (ACMGE). Il est en 2015 le Bernardo du West Side Story de Gérard Demierre. Il auditionne pour la première édition du Lausanne Shakespeare Festival en 2016 et décroche le rôle de Ferdinand dans La Tempête sous la direction artistique de Florence Rivero.

La création d’un spectacle d’envergure détermine la suite de son parcours artistique à titre professionnel : Mary Shelley’s Frankenstein. Fabrice y interprète le rôle de Manser, l’infâme dépeceur de cadavres. Depuis 2017, désormais basé en Romandie, Fabrice enseigne le théâtre tant aux enfants qu’aux adultes au sein de l’ACMJL (Ateliers de Comédie Musicale de Jenny Lorant), d’abord à Servion puis maintenant à Rue (Fribourg).

Le 14 février 2019, il se lance un nouveau défi : mettre en scène une pièce de théâtre dont il est le protagoniste. Pour ce faire, il opte pour un succulent texte de Laurent Ruquier qui se trouve être un spectacle à deux personnages. Sans l’ombre d’une hésitation, Jenny Lorant est sa partenaire de jeu. Et Je préfère qu'on reste amis se joue à guichets fermés le soir de la Saint-Valentin, au Théâtre de la Grange-à-Pont, à Servion. Ce qui était parti pour être une représentation unique se transforme en tournée franco-suisse. Le spectacle est aujourd’hui encore toujours demandé et de nouvelles dates pourraient être annoncées prochainement.

Lorianne Cherpillod, soprano sera Alice Rosset, une institutrice

Lorianne Cherpillod est une artiste complète. Metteuse en scène, comédienne, musicienne, elle étudie à Genève, Lausanne et Paris. Elle commence sa carrière comme chanteuse dans le chœur d’enfant du Grand Théâtre, puis interprète les premiers rôles dans des comédies musicales comme "Cats", "Grease" ou "West Side Story". Elle joue aussi Serpina dans la "Serva padrona" ou encore la déesse Europe dans "Un rêve pour Charlemagne", qui tourne en France, en Suisse et en Allemagne.

Côté théâtre, elle joue avec Elidan Arzoni, Latifa Djerbi ou encore François Rochaix et participe plusieurs années à la revue de Genève. Elle anime aussi le personnage de Popette dans le spectacle pour enfant "Les Théopopettes" qui tourne depuis 10 ans. Elle apparaît à la télévision au côté de Jean-Claude Brialy dans "Le hasard fait bien les choses", ou comme animatrice sur Léman Bleu. On peut également la voir au cinéma. Dernièrement, elle crée sa propre compagnie de théâtre : la Cie de l’Ourag’enchant’é, avec à sa présidence Jean-Marc Richard. Elle se lance aussi dans la mise en scène et la création de spectacles sur mesure, que ce soit pour sa compagnie ou pour d'autres. Elle signe la mise en scène du spectacle "Dufour chez Dufour", avec Jean Winiger, créé à la maison Dufour en 2017.